français fr
  • English en
  • français fr
Suivez nos évènements et nos nouveautés, ici.
français fr
  • English en
  • français fr
0
Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968) Personnage cubiste assis - Plâtre - Collection's - Romain & Henri Hayat
Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968) Personnage cubiste assis - Plâtre - Collection's - Romain & Henri Hayat
Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968) Personnage cubiste assis - Plâtre - Collection's - Romain & Henri Hayat
Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968) Personnage cubiste assis - Plâtre - Collection's - Romain & Henri Hayat
Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968) Personnage cubiste assis - Plâtre - Collection's - Romain & Henri Hayat
Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968) Personnage cubiste assis - Plâtre - Collection's - Romain & Henri Hayat
Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968) Personnage cubiste assis - Plâtre - Collection's - Romain & Henri Hayat
Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968) Personnage cubiste assis - Plâtre - Collection's - Romain & Henri Hayat
Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968) Personnage cubiste assis - Plâtre - Collection's - Romain & Henri Hayat

Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968) Personnage cubiste assis - Plâtre

« Personnage cubiste » - Plâtre.

Signé « LAVINSKI ». Epreuve unique

Russie, vers 1925.

Dimensions : Hauteur 27 cm / Longueur 33 cm / Profondeur 23 cm



Anton Mikhailovich LAVINSKY (1893-1968)

Sculpteur, architecte, designer et graphiste.

Issu d’une famille d’employés des douanes de la protection de la mer, il est diplômé de la branche architecture du Collège technique de Bakou (1913). En 1913, il s'installe à Saint-Pétersbourg. En tant qu'étudiant, il a assisté à des cours Л. В. Шервуда au département de sculpture de l'école supérieure d'art de peinture, et de sculpture et architecture de l'Académie impériale des arts. Il réalise son service militaire de 1915 à 1917. Il a étudié aux studios d'art libre d'État, et à l'école de sculpture de Sotchi-студию (1918).

Il participe à la mise en œuvre du plan de propagande monumentale, en vertu duquel a été exécuté le monument К. Марксу pour le village rouge. En 1919, il créa le projet du monument de la révolution d'Octobre (co-auteur avec В. А. Синайским). Il est envoyé en 1919 à Saratov pour enseigner dans des ateliers d'art libre. Membre de la "société d'artistes de l'art nouveau".

En 1920, il s'installe à Moscou où il travaille pour "Windows of satire GROWTH". Il devient l’un des premiers maîtres de la mosaïque d’affiche. Il produit de nombreuses affiches de cinéma, publicités, couvertures de livres. Il est notamment l'auteur de la très célèbre affiche du film "Le Cuirassé Potemkin".

Après la Révolution de 1917, une nouvelle ère artistique est décrétée en Russie : le « constructivisme », une esthétique utilisant des techniques industrielles et la géométrisation de l’espace. De nombreux artistes « futuristes » s’engouffrent dans la brèche ; le système d’enseignement des Beaux-Arts est bouleversé. Anton Lavinsky en sera l’un des premiers réformateurs.

Lavinsky était sans doute peu adapté à l’époque : idéaliste, il abandonne la sculpture, se lance dans le travail du bois, réalise des décors de théâtre, des affiches, puis retourne à l’architecture, son métier d’origine. Mais dès qu’une poignée d’étudiants refusent d’étudier auprès de ce « faiseur de tabourets », il perd tout intérêt pour la discipline et ne crée guère que des kiosques à journaux, des tribunes pour les parades…

Pourtant, ses sculptures révèlent un caractère authentique, privé, affirmé. Réalisées dans un cadre intime, les sculptures de Lavinsky mettent en scène la femme et le couple : seul domaine préservé dans un monde des années 1920 déjà très orwellien. Il ne le restera pas longtemps : le nouvel idéal du couple libre, promu dans l’Union soviétique, est poussé jusqu’au paroxysme dans l’histoire qui lie Lavinsky à Mayakovsky, avec qui il travaille en tant qu’illustrateur et décorateur. Mayakovsky vit à l’époque avec Ossip et Lilia Brik : cette dernière ne pouvant avoir d’enfants, c’est la femme de Lavinsky qui aurait donné naissance au fils de Mayakovsky… De quoi pousser Lavinsky à détruire, quelques années plus tard, des sculptures devenues incongrues ?

Après un voyage à Cologne en 1928 pour diriger, avec El Lissitsky, la réalisation du pavillon soviétique pour une grande exposition sur la presse, Lavinsky n’a plus jamais quitté l’URSS. Il survécut à la fin du cubisme, des revues futuristes et des ateliers, puis au suicide de Mayakovsky en 1930. Vivant de commandes de l’État, il resta à Moscou jusqu’à sa mort en 1968. Toutes ses archives ont été jetées et sont hélas perdues.

Son travail est cependant représenté dans plusieurs collections publiques, comme celle de la Bibliothèque Nationale de Russie.


Votre demande a été soumise avec succès.