français fr
  • English en
  • français fr
Suivez nos évènements et nos nouveautés, ici.
français fr
  • English en
  • français fr
0

Sculptures Animalières

L'animal a été représenté par l'homme depuis la nuit des temps.

Le XIXème siècle constitue cependant une rupture artistique majeure dans la sculpture animalière : Lorsqu'Antoine-Louis BARYE présenta son 'Tigre au Gavial' au Salon de 1831, cette oeuvre exceptionnelle fut très sévèrement rejetée par la critique. Elle fit scandale. Le sculpteur osait représenter l'animal, doté d'émotions, d'une manière extrêmement réaliste et non fantasmée (même si emprunte d'un certain romantisme). Ceci démontrant une parfaite connaissance anatomique du sujet, que l'on se mettait à étudier, observer et représenter au même titre que l'humain ! Son immense talent fut par la suite largement reconnu et il est désormais considéré comme le plus grand animalier de ce  siècle. Il ouvra ainsi la voie aux grands sculpteurs animaliers de ce temps, tels FREMIET, FRATIN, GARDET, MENE, MOIGNIEZ, DUBUCCAND, BONHEUR, JACQUEMART, et beaucoup d'autres.

En rupture avec l'académisme installé à la fin du siècle précédent, tout un ensemble de courants artistiques nouveaux foisonnèrement au XXème siècle (Art Nouveau, Cubisme, Art Déco, Abstraction,...). Les lignes, les volumes, l'aspect des oeuvres furent complètement revisités, stylisés, épurés, parfois conceptualisés. La Société des Animaliers crée par GARDET, Le groupe des 12 (GUYOT, ARTUS, PROFILLET, POUPELET, JOUVE, JOUCLARD, DE SAINT-MARCEAUX) créé par l'illustre François POMPON, les animaliers du Jardin des Plantes, et bien d'autres (BRANCUSI, DERAIN, GODCHAUX, HASELTINE, PETERSEN, TREMONT,...), ils amenèrent tous un regard nouveau sur l'esthétique de l'animal. Il s'agit probablement de l'une des période les plus riches de l'histoire en termes de création artistique.