français fr
  • English en
  • français fr
Suivez nos évènements et nos nouveautés, ici.
français fr
  • English en
  • français fr
0
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat
Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard - Collection's - Romain & Henri Hayat

Alexandre Falguière (1831-1900) ‘Le petit centaure’ Epreuve en bronze patiné. Fonte Hebrard

‘Le petit centaure’

Très rare épreuve en bronze patiné.

Fonte A.A. Hébrard signée et numérotée.

France, vers 1910.


Biographie du sculpteur :

Boursier de l’école des Beaux-Arts de Toulouse qu’il intégra en 1854 à 13 ans, il poursuivit sa formation à Paris comme élève du sculpteur François Jouffroy. Lauréat du premier Grand Prix de Rome à sa première tentative en 1859. Pensionnaire de la Villa Médicis, il connaît la notoriété dès son retour de Rome avec une commande d’Etat pour le Musée du Luxembourg. De nombreuses fois récompensé au Salon, il est fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 1870, promu Officier en 1878 puis commandeur en 1889. Elu Académicien et nommé professeur à l’école des Beaux-Arts en 1882, sa carrière est une suite ininterrompue de commandes publiques, jalonnée de succès des éditions de créations personnelles. Il formera de nombreux élèves, dont certains deviendront célèbres.

Les disparitions d’œuvres majeures telles que le Quadrige qui couronna l’Arc de Triomphe, le groupe de la fontaine du Trocadéro et le Triomphe de la Révolution prévu pour le Panthéon, prive cet artiste incontournable du XIXème de la visibilité et de la pérennité que l‘ampleur de son œuvre aurait dû lui assurer. Il disparaît le 19 avril 1900, quelques jours après l’ouverture de l’Exposition Universelle de Paris, qui lui consacrait, à juste titre, une large place.


Votre demande a été soumise avec succès.